L’effort juste

L’effort juste est le septième des huit éléments de la voie dans le Noble Octuple Sentier, et appartient à la division de la concentration dans la voie.

Définition (les 4 efforts corrects)

Et qu’est-ce, bhikkhus, que l’effort correct?

En cela, bhikkhus, un bhikkhu génère le désir de non-apparition des états mentaux désavantageux non encore apparus, il fait un effort, tonifie son énergie, applique son esprit et s’efforce;

il génère le désir d’abandon des états mentaux désavantageux qui sont déjà apparus, il fait un effort, tonifie son énergie, applique son esprit et s’efforce;

il génère le désir d’apparition des états mentaux avantageux encore non apparus, il fait un effort, tonifie son énergie, applique son esprit et s’efforce;

il génère le désir de maintien, de non-dissolution, de développement, d’expansion, et de plénitude du développement des états mentaux avantageux déjà apparus; il fait un effort, tonifie son énergie, applique son esprit et s’efforce.

Voici, bhikkhus, ce qu’on appelle effort correct.

|SN 45.8] Magga vibhanga Sutta

Abandonner le maladroit, développer l’adroit

Abandonnez ce qui est maladroit, bikkhus. Il est possible d’abandonner ce qui est maladroit. S’il n’était pas possible d’abandonner ce qui est maladroit, je ne vous dirais pas, ‘Abandonnez ce qui est maladroit.’ Mais parce qu’il est possible d’abandonner ce qui est maladroit, je vous dis, ‘Abandonnez ce qui est maladroit.’ Si cet abandon de ce qui est maladroit devait entraîner des dommages et de la douleur, je ne vous dirais pas, ‘Abandonnez ce qui est maladroit.’ Mais parce que cet abandon de ce qui est maladroit entraîne des bénéfices et du plaisir, je vous dis, ‘Abandonnez ce qui est maladroit.

Développez ce qui est adroit, bikkhus. Il est possible de développer ce qui est adroit. S’il n’était pas possible de développer ce qui est adroit, je ne vous dirais pas, ‘Développez ce qui est adroit.’ Mais parce qu’il est possible de développer ce qui est adroit, je vous dis, ‘Développez ce qui est adroit.’ Si ce développement de ce qui est adroit devait entraîner des dommages et de la douleur, je ne vous dirais pas, ‘Développez ce qui est adroit.’ Mais parce que ce développement de ce qui est adroit entraîne des bénéfices et du plaisir, je vous dis, ‘Développez ce qui est adroit

[AN 2.19] Kusala Sutta

Comme le bon réglage d’un instrument de musique

 

Alors qu’āyasmā Soṇa résidait dans cet endroit, seul et isolé, cette série de pensées apparut dans son esprit: ‘Je fais partie des disciples du Bhagavā qui ont tonifié leur viriya, mais mon esprit n’est pas déliré des āsavas par non-attachement. Cependant, ma famille est riche, et je peux profiter de ma richesse en obtenant du mérite. Et si je désavouais l’entraînement, si je retournais à la vie inférieure, profitais des richesses, et obtenais du mérite?’

Alors le Bhagavā, percevant avec son esprit les pensées d’āyasmā Soṇa, tout comme un homme fort pourrait étendre son bras plié ou plier son bras étendu, disparut du Pic des Vautours, apparut dans le Bois Frais juste en face d’āyasmā Soṇa, et s’assit sur un siège préparé [à son intention]. Āyasmā Soṇa, après avoir rendu hommage auBhagavā, s’assit d’un côté. Une fois assis là, le Bhagavā lui dit:

[AN 6.55] Sona Sutta