Les trois caractéristiques

L’apprentissage de la Sagesse doit inclure la compréhension de ce qu’on appelle Les Trois Caractéristiques de l’Existence. En Pali elles sont : anicca, dukkha et anatta.

  • Anicca: toute chose est sujette à la Loi de la Cause et de l’Effet. Tout existe de façon temporaire et il n’existe rien qui ait une quelconque permanence.
  • Dukkha: puisque tout est sujet à un changement continu et à une détérioration, se raccrocher à des choses ou des états impermanents ne peut que permettre à la souffrance et l’insatisfaction de se développer.
  • Anatta: puisque toutes les choses sont impermanentes il ne peut pas y avoir d’entité permanente, constante ou immortelle que l’on pourrait appeler ‘soi’ ou ‘âme’. C’est la croyance illusoire dans un soi permanent qui cause l’attachement et l’envie  qui conduisent vers dukkha.

A chaque instant de notre vie, nous pouvons constater que tout, dans la nature, est soumis à la mort. Tout ce qui apparaît, disparaîtra un jour ou l’autre. C’est aussi le cas de notre propre corps, comme pour tous les êtres vivants et toutes les choses matérielles. C’est aussi le cas pour nos sentiments et nos idées : comme les étoiles ou les montagnes, notre amour apparaît un jour et un jour disparaîtra, et nous changeons d’idées et d’opinions.

C’est cette impermanence qui nous fait souffrir. Parce que nous constatons que tout meurt – tout ce qui, pour nous, a un « Soi » – nous craignons que notre propre ego soit, lui aussi, mortel ! Mais il en va des choses comme de l’ego : rien n’existe « en Soi », indépendamment. Tout – y compris notre ego – naît et meurt. C’est parce que nous refusons cette réalité des choses, « telles qu’elles sont », parce que nous entretenons l’illusion de l’existence d’un « Soi », que nous souffrons.

  1. « Impermanentes sont toutes choses conditionnées ». Quand on discerne ceci avec sagesse, on est dégoûté de l’insatisfaisant. Ceci est le sentier de la pureté.
  1. « Insatisfaisantes sont toutes choses conditionnées ». Quand on discerne ceci avec sagesse, on est dégoûté de l’insatisfaisant. Ceci est le sentier de la pureté.
  1. « Sans essence (anatta) sont toutes choses ». Quand on discerne ceci avec sagesse, on est dégoûté de l’insatisfaisant. Ceci est le sentier de la pureté.

Comme pour les autres aspects des enseignements du Bouddha, les Trois Caractéristiques de l’Existence peuvent au premier abord être comprises et acceptées intellectuellement. C’est au travers de la méditation qu’elles seront comprises plus en profondeur. Ces Trois Caractéristiques » ne sont en fait que des facettes différentes mais complémentaires d’une même réalité : le caractère éminemment illusoire de toute stabilité et de toute sécurité dans le monde conditionné.

Suite → Les Quatres Nobles Vérités