Buddhadasa Bhikkhu

buddhadasa_bhikkhuBuddhadasa Bhikkhu (« Serviteur du Bouddha ») prit ses vœux de moine en 1926 à l’âge de 20 ans. Après quelques années d’études à Bangkok qui le convainquirent que « la pureté ne se trouve pas dans les grandes villes », il aspira à vivre proche de la nature pour approfondir l’enseignement du Bouddha. C’est ainsi qu’il fonda Suan Mokkhabalarama (« Le Jardin du pouvoir de la Libération ») en 1932, près de sa ville natale, Pum Riang, dans le district de Chaiya. C’était, à cette époque, l’un des rares lieux dédiés à la pratique de la méditation Vipassana dans le sud de la Thaïlande.

Au fil des années, la réputation de l’homme, de sa pratique et du lieu se répandit au point que l’on dit qu’il fut « l’un des événements les plus marquants de l’histoire du bouddhisme thaïlandais ».

Ajahn Buddhadasa a travaillé sans relâche à rétablir les principes essentiels de ce qu’il appelait « le bouddhisme pur », c’est-à-dire celui transmis directement par le Bouddha, avant qu’il soit enterré sous les commentaires, le ritualisme, les politiques cléricales, etc. Il basait son travail sur une recherche extensive des textes palis (le Canon pali et les Commentaires) et en particulier sur les discours du Bouddha (le Sutta Pittaka) en s’appuyant toujours sur sa propre expérience et sa pratique de ces enseignements.

Il essaya de rapprocher les véritables chercheurs spirituels de toutes les religions dans le but d’aider à « arracher l’humanité des griffes du matérialisme ». Son ouverture d’esprit lui a attiré la reconnaissance de l’Unesco en 2006.

eBooks: