Ayya Khema

ayya_khemaNée à Berlin en 1923 de parents juifs, elle dut quitter l’Allemagne nazie en 1938. Quatre ans après la libération du camp par les Américains, Ayya Khema eut la possibilité d’émigrer aux Etats-Unis. Elle y connut la vie d’une mère au foyer; sentant que quelque chose d’essentiel lui manquait, débuta une longue quête qui la mena finalement en Australie où elle rencontra la tradition Theravada. Elle se rendit en 1979, au Sri Lanka où elle reçut l’ordination de nonne bouddhiste, sous le nom de Khema, ce qui signifie en pali « sûreté et sécurité » (Ayya voulant dire « Vénérable » pour les femmes).

En 1978, elle établit Wat Buddha Dhamma, un monastère de forêt selon la tradition Theravada, près de Sydney, en Australie. Au Sri Lanka, à Colombo, elle fonda le Centre International des Femmes Bouddhistes, centre d’entraînement pour les nonnes, ainsi que l’Ile des nonnes de Parappuduwa pour les femmes désirant s’initier à la vie religieuse. Consciente des difficultés que rencontraient les femmes qui voulaient devenir nonnes bouddhistes, elle organisa en 1987 la première conférence internationale de nonnes bouddhistes dans l’histoire du bouddhisme, ce qui entraîna la création de Sakyadhita, une organisation mondiale des femmes bouddhistes.

En Français, un seul ouvrage d’elle a été traduit : « Etre une île »,  enseignements donnés lors de sessions de méditation dans l’île des nonnes de Parappuduwa. Elle a quitté ce monde le 2 novembre 1997.

eBooks: