Les dangers de samadhi

Samadhi est capable d’apporter au méditant beaucoup de bienfaits, mais il peut aussi causer beaucoup de mal. On ne peut pas dire que samadhi n’apporte que l’un ou que l’autre. Pour quelqu’un qui  manque de sagesse, samadhi est plein de périls ; mais pour celui qui  est sage, samadhi peut apporter de grands bienfaits, il peut conduire à la vision pénétrante. Ce qui peut être dangereux pour le méditant, c’est l’absorption dans le samadhi (jhana), la concentration avec un calme profond et soutenu. Ce type de samadhi apporte une grande paix. Là où il y a paix, il y a la joie. Quand la joie est présente, apparaissent l’attachement et le désir de  s’en saisir. Le méditant ne veut plus contempler autre chose, il se complaît dans cette sensation agréable. Si nous pratiquons depuis longtemps, nous avons pu développer la capacité d’entrer très facilement dans ce type de samadhi. Aussitôt que nous commençons à nous concentrer sur l’objet de notre  méditation, l’esprit entre dans un état de calme, et nous ne voulons plus ressortir de cette sensation de calme pour aller étudier autre chose. Nous restons  piégés par ce sentiment de bonheur. C’est un danger pour quiconque pratique la méditation. Nous devons utiliser « upacara samadhi » (la concentration d’approche) : là, nous entrons dans le calme et lorsque l’esprit a atteint un niveau de calme suffisant, nous « sortons » et observons les activités extérieures. (Par « activités extérieures », nous entendons toutes les impressions sensorielles, par opposition à « l’inactivité intérieure » de l’absorption – jhana – où l’esprit ne  « sort » pas vers les impressions sensorielles extérieures).

.Détails de l’eBook

Source : Dhamma de la foret
Traduction: Hervé Panchaud
Thème(s): samadhi
Pages: 8

Télécharger au format:

icon_DOC_65x50 icon_EPUB_65x50 icon_MOBI_65x50 - Copie icon_PDF_65x50