Entendre le dhamma

Quand on enseigne le dhamma, on doit répéter les choses encore et encore pour que les personnes arrivent à une véritable compréhension. C’est normal. C’est ce qu’il faut faire pour vraiment transmettre les points importants. Il est dit que les paroles du Bouddha sont de « bonnes paroles » parce qu’elles conduisent l’esprit de ceux qui les entendent à la vérité. Ce sont des paroles qui sont bonnes, raisonnables et pleines de sens. Quand elles touchent vraiment l’esprit de quelqu’un, cette personne cesse de faire du mal, à elle-même comme à autrui, et renonce aux trois poisons que sont l’avidité, l’aversion et les concepts erronés. Mais il se trouve des gens qui, entendant ces paroles, les déclareront erronées parce qu’elles ne correspondent pas à leurs opinions et à leurs habitudes. Or les choses qui correspondent à l’esprit des êtres humains ne sont pas toujours bonnes. Nous avons en esprit des concepts sur ce qui est vrai et ce qui est faux mais ces choses-là n’ont rien de sûr. Par contre, la parole juste est droite, directe et honnête. Elle n’est ni profonde ni superficielle. C’est la parole du Bouddha qui a pour but de réduire les perturbations émotionnelles et libérer les êtres de leurs concepts erronés. De telles paroles n’essaient pas de se conformer simplement aux préférences personnelles des gens. Certains diront : « Si je ne me sens pas en accord avec ces paroles, c’est parce qu’elles ne sont pas justes. Ce n’est pas vraiment le dhamma. » Mais, en réalité, ce n’est pas parce qu’une chose vous convient qu’elle est juste, ou qu’elle est fausse si elle ne vous convient pas. Il ne s’agit là que d’a priori et de préjugés, de préférences et de rejets qui sont le fruit des habitudes de celui qui écoute.

.Détails de l’eBook

Source : Dhamma de la foret
Traduction: Jeanne Schut
Thème(s): dhamma
Pages: 42

Télécharger au format:

icon_DOC_65x50 icon_EPUB_65x50 icon_MOBI_65x50 - Copie icon_PDF_65x50