Conseils à un méditant découragé

Vous devez commencer par prendre conscience de vos capacités d’endurance et ensuite observer : observer vos activités, vos allées et venues ; observer ce qui vous vient à l’esprit. Le Bouddha nous a recommandé d’être pleinement conscients de tout ce qui se présente à nous, de tout ce qui nous entoure. Ainsi, nous serons conscients de ce qui est juste et de ce qui est faux, de nos sentiments de joie ou de satisfaction, nous serons conscients de tout. Actuellement, quand notre esprit observe les choses, ce n’est pas avec une parfaite clarté. Nous avons conscience de certaines choses mais nous en laissons passer d’autres. C’est comme mettre une barrière autour d’un champ ou d’une maison mais sans clôturer complètement : si on ne barricade qu’un côté, les voleurs passeront de l’autre, du côté qui n’a pas été clôturé. Pourquoi ? Parce que notre barrière n’est pas encore assez efficace. Mettre une barrière signifie établir l’attention et demeurer toujours vigilant. Si nous agissons ainsi, le Dhamma ne s’échappera nulle part, il viendra vers l’intérieur. Observons donc sans cesse, ajoutons plus de barrières, fermons les portes de la distraction, encore et encore. Si vous persévérez ainsi, vous percevrez clairement vos bonnes et vos mauvaises humeurs, vos sentiments de bien-être et de mal-être. C’est en vous que vous pourrez les observer. Vos humeurs et vos préoccupations sont une chose, l’esprit en est une autre. Faites bien cette distinction !

.Détails de l’eBook

Source : Dhamma de la foret
Traduction: Hervé Panchaud
Thème(s): dhamma
Pages: 42

Télécharger au format:

icon_DOC_65x50 icon_EPUB_65x50 icon_MOBI_65x50 - Copie icon_PDF_65x50