Dhammapada verset 16

Alors que le Bouddha résidait au monastère de Jetavana à Savatthi, il prononça ces versets en référence à Dhammika, un disciple laïque.

Autrefois vivait à Savatthi un disciple laïque du nom de Dhammika qui était vertueux et aimait faire preuve de charité. Il offrait régulièrement de la nourriture et d’autres nécessaires pour les bhikkhus ainsi que lors d’occasions spéciales. Il était en fait, le chef de file de cinq cents disciples laïcs vertueux du Bouddha qui vivaient à Savatthi. Dhammika avait sept fils et sept filles et chacun d’entre eux, comme leur père étaient vertueux et dévoués à la charité. Lorsque Dhammika fut très malade, sur son lit de mort, il demanda au Sangha de venir à lui et lui réciter les textes sacrés à son chevet.  Alors que les bhikkhus récitaient le Maha satipatthana Sutta, six chars décorés de six mondes célestes arrivèrent pour l’inviter dans leurs mondes respectifs. Dhammika leur dit d’attendre pendant un certain temps, de peur d’interrompre la récitation du Sutta. Les bhikkhus, pensant qu’ils furent invités à arrêter, stoppèrent la récitation arrêtés et quittèrent le lieu.

Un peu plus tard, Dhammika parla à ses enfants des six chars décorés qui l’attendaient. Ensuite, et à cet instant, il décida de choisir le char du monde de Tusita et demanda à un de ses enfants de jeter une courone de fleur sur le char. Puis il décéda et renaquis dans le monde de Tusita. Ainsi, l’homme vertueux se réjouit dans ce monde, ainsi que dans le prochain.b