Dhammapada verset 11 & 12

Alors que le Bouddha résidait au monastère de Jetavana à Savatthi, il prononça ces versets en référence à Devadatta.

Alors que le Bouddha résidait au monastère de Veluvana dans la forêt de de bambous de Rajagaha, il prononça ces versets en référence à Sanjaya, le premier maître des Venerables Sariputta et Moggallana (anciennement Upatissa and Kolita)

Upatissa et Kolita étaient deux jeunes de Upatissa et Kolita, deux villages près de Rajagaha. Tout en regardant un spectacle, ils réalisèrent que chaque chose était sans substance (anatta) décidèrent de chercher la voie de la libération. Tout d’abord, ils approchèrent Sanjaya, l’ascète errant à Rajagaha, mais ils ne furent pas totalement satisfaits de ses enseignements. Alors ils traverserent tout le Jambudipa et reveninrent à leur point de départ, après avoir cherché, mais sans trouver le vrai dhamma. À ce stade de leur recherche, ils comprirent que celui qui a trouverait le vrai Dhamma devait en informer l’autre.

Un jour, Upatissa rencontra par hasard le Thera Assaji et appris de lui la substance du dhamma. Le thera récita le verset commençant par  » hetuppabhava Ye dhamma « , ce qui signifie, « Tous les phénomènes surviennent d’une cause ». En écoutant ce verset, Upatissa devint sotāpanna. Puis, comme promis, il est alla voir son ami Kolita, lui expliqua que lui, Upatissa, avait atteint l’état de sans retour et répéta le verset à son ami. Kolita devint également sotāpanna à la fin du verset. Ils se remémorent leur ancien professeur et ainsi allèrent à Sanjaya et lui dirent: «Nous avons trouvé celui qui pourrait montrer la voie vers le non retour, le Bouddha est apparu dans le monde, le Dhamma est apparu, le Sangha est apparu … allons, allons à la rencontre de cet enseignant ». Ils avaient espéré que leur ancien professeur irait avec eux rencontrer le Bouddha et écoutant son discours , lui aussi réaliserait l’état de sotāpanna. Mais Sanjaya refusa.

Alors Upatissa et Kolita, avec deux cent cinquante disciples, se allèrent à la rencontre du Bouddha à Veluvana. Là, ils furent initiés et admis dans l’ordre monastique comme bhikkhus. Upatissa fils de Rupasari devint le Thera Sariputta; Kolita fils de Moggali devint le Thera Maha Moggallana. Le septième jour après le sermon du Bouddha, Maha Moggallana devint un arahant, Thera Sariputta  une quinzaine de jours plus tard. Ce jour – là, le Bouddha fit d’eux ses deux principaux disciples ( Agga-Savaka ).

Les deux principaux disciples alors liés au Bouddha allèrent au festival de Giragga rencontrer le Thera Assaji. Ils racontèrent au Bouddha que leur ancien professeur Sanjaya, refusait de les accompagner. Sanjaya leur avait dit: «Ayant enseigné à tant d’élèves, pour moi de devenir son élève serait comme un bocal dans une tasse. De plus, peu de gens sont sages et la majorité sont ignorants ; laissez l’aller les sages avec le sage Gautama et les ignorants  venir à moi. Allez, mes élèves « .

Ainsi, comme le Bouddha le souligna, la fausse fierté de Sanjaya l’empêchait de voir la vérité telle quelle ; il voyait la contre vérité comme la vérité et ne réaliserait jamais la Vérité