Uposatha

Les jours d’Uposatha sont des moments de dévotion renouvelée à la pratique du Dhamma, observés par les laïcs et les moniales à travers le monde entier du Bouddhisme Theravada.

Pour les moniales, ce sont souvent des jours de réflexion et de méditation plus intensives. Dans de nombreux monastères, le travail physique (projets de construction, réparations, etc.) cesse. Lors de la Nouvelle et de la Pleine Lunes, la confession bihebdomadaire et la récitation du Bhikkhu Patimokkha (règles monastiques de comportement) a lieu.

Les laïcs observent les huit préceptes lors des jours d’Uposatha, en tant que soutien à la pratique de la méditation, et façon de revivifier leur engagement envers le Dhamma. Chaque fois que c’est possible, les laïcs se servent de ces journées comme d’une occasion de visiter le monastère local, afin de faire des offrandes spéciales au Sangha, d’écouter le Dhamma, et de pratiquer la méditation avec des compagnons de Dhamma tard dans la nuit. Pour les laïcs qui ne sont pas affiliés de près à un monastère local, ce peut être tout simplement une occasion d’augmenter leurs efforts en méditation tout en tirant sur l’invisible soutien de millions d’autres bouddhistes pratiquants autour du monde.

Le calendrier des jours d’Uposatha est calculé selon une formule traditionnelle complexe qui est basée de façon souple sur le calendrier luniare, avec pour résultat que les dates ne coïncident pas toujours avec les véritables dates astronomiques. Pour rendre les choses plus confuses, chaque école au sein du Bouddhisme théravadin tend à suivre un calendrier légèrement différent.

Plusieurs jours d’Uposatha à la pleine lune ont une signification particulière dans le calendrier bouddhiste:

 

  • Magha Puja (février) — « Jour du Sangha ».
    Il commémore l’assemblée spontanée de 1 250 arahants en présence du Bouddha. Mille des moines rassemblés étaient auparavant arrivés à l’Eveil en entendant le Bouddha donner son sermon du Feu; les 250 restants étaient des disciples des moines anciens, le Vén. Moggallana et le Vén. Sariputta. Pour marquer ce rassemblement auspicieux, le Bouddha a prononcé l’ Ovada-Patimokkha Gatha, un résumé des principaux points du Dhamma, que le Bouddha a donné à l’assemblée avant de les envoyer prêcher la doctrine.
  • Visakha Puja (Vesak) (mai) — « Jour du Bouddha ».
    Cette journée commémore trois événements-clef dans la vie du Bouddha, qui avaient eu lieu lors de cette journée de pleine lune: sa naissance, son Eveil, et sa Libération finale (parinibbana).
  • Asalha Puja (juillet) — « Jour du Dhamma ».
    Cette journée commémore le premier discours du Bouddha, qu’il avait donné au groupe des cinq ascètes avec lesquels il avait pratiqué pendant six ans dans la forêt. C’est en entendant ce discours que l’un des ascètes — le Vén. Kondañña — a obtenu son premier aperçu du Nibbana, donnant ainsi naissance au Noble Sangha. La retraite annuelle des Moussons (vassa) commence le jour suivant. 
  • Jour de Pavarana (octobre).
    Cette journée marque la fin de la retraite de la Mousson (vassa). Au cours du mois qui suit se tient la cérémonie de kathina, durant laquelle les laïcs s’assemblent pour faire des offrandes formelles de tissu pour les robes et autres besoins du Sangha. 
  • Jour d’Anapanasati (novembre).
    A la fin d’une retraite de mousson (vassa), le Bouddha fut si content des progrès des moines assemblés qu’il les encouragea à prolonger leur retraite un mois de plus. Le jour de la pleine lune qui marque la fin du quatrième mois de retraite, il présenta ses instructions sur l’attention à la respiration (anapanasati), qu’on peut trouver dans l’ Anapanasati Sutta (MN 118) — Le Discours sur l’attention à la respiration.

 

Calendrier mis à jour des dates d’Uposatha: http://forestsangha.org/calendar/