Les 5 préceptes

Ces règles d’entraînement de base sont observées par tous les laîcs pratiquants, hommes et femmes. Les préceptes sont souvent récités après avoir récité la formule de prise de refuge dans le Bouddha, le Dhamma, et le Sangha.

 

1 – panatipata veramani sikkhapadam samadiyami.
Je m’abstiendrai de nuire à la vie d’autrui (se refère à tout être vivant)

2 – adinnadana veramani sikkhapadam samadiyami.
Je m’abstiendrai de prendre ce qui ne m’a pas été donné.

3 – kamesu micchacara veramani sikkhapadam samadiyami.
Je m’abstiendrai de pratiques sexuelles inconvenantes (adultère, prostitution…)

4 – musavada veramani sikkhapadam samadiyami.
Je m’abstiendrai de parole incorrectes (mensonge, médisance…)

5 – sura meraya majja pamadatthana veramani sikkhapadam samadiyami.
Je m’abstiendrai de consommer de l’alcool et quel intoxicant que ce soit.

 

Cinq flux de mérite

Il y a de plus, bhikkhus, ces cinq dons, cinq grands dons, qui existent de longue date, qui sont traditionnels, anciens, qui ne sont pas dénaturés, qui n’ont jamais été dénaturés, qui ne sont pas dénaturés maintenant, qui ne seront pas dénaturés, et qui ne sont pas rejetés par les samanas et brahmanes. Quels sont ces cinq?

Ici, bhikkhus, un noble disciple abandonne la destruction de la vie et s’en abstient. En s’abstenant de la destruction de la vie, le noble disciple offre à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Ayant offert à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression, il jouira lui-même d’une incommensurable délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Voici le premier don, le premier grand don, qui existe de longue date, qui est traditionnel, ancien, qui n’est pas dénaturé, qui n’a jamais été dénaturé, qui n’est pas dénaturé maintenant, qui ne sera pas dénaturé, et qui n’est pas rejeté par lessamanas et brahmanes. Et c’est aussi le quatrième flux de mérite, quatrième fluxkusala, nourriture de bonheur, céleste, qui fructifie dans la béatitude, menant aux paradis, menant à ce qui est souhaité, à ce qui est aimable et agréable, au bien-être et à la félicité.

De plus, bhikkhus, un noble disciple abandonne l’appropriation de ce qui n’a pas été donné et s’en abstient. En s’abstenant de l’appropriation de ce qui n’a pas été donné, le noble disciple offre à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Ayant offert à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression, il jouira lui-même d’une incommensurable délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Voici le second don… Et c’est aussi le cinquième flux de mérite…

De plus, bhikkhus, un noble disciple abandonne la méconduite dans les plaisirs sensuels et s’en abstient. En s’abstenant de la méconduite dans les plaisirs sensuels, le noble disciple offre à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Ayant offert à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression, il jouira lui-même d’une incommensurable délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Voici le troisième don… Et c’est aussi le sixième flux de mérite…

De plus, bhikkhus, un noble disciple abandonne les mensonges et s’en abstient. En s’abstenant des mensonges, le noble disciple offre à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Ayant offert à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression, il jouira lui-même d’une incommensurable délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Voici le quatrième don… Et c’est aussi le septième flux de mérite…

De plus, bhikkhus, un noble disciple abandonne l’usage des intoxicants et s’en abstient. En s’abstenant de l’usage des intoxicants, le noble disciple offre à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Ayant offert à un nombre incommensurable d’êtres la délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression, il jouira lui-même d’une incommensurable délivrance de la peur, délivrance de l’hostilité, délivrance de l’oppression. Voici le cinquième don, le cinquième grand don, qui existe de longue date, qui est traditionnel, ancien, qui n’est pas dénaturé, qui n’a jamais été dénaturé, qui n’est pas dénaturé maintenant, qui ne sera pas dénaturé, et qui n’est pas rejeté par lessamanas et brahmanes. Et c’est aussi le huitième flux de mérite, huitième flux kusala, nourriture de bonheur, céleste, qui fructifie dans la béatitude, menant aux paradis, menant à ce qui est souhaité, à ce qui est aimable et agréable, au bien-être et à la félicité.

AN 8.39 [Abhisanda Sutta]