Action intentionnelle

 

Définition

« L’intention, vous dis-je, est kamma. En ayant intention, on crée du kamma au moyen du corps, du discours, et de l’intellect. »

AN 6.63 [Nibbedhika Sutta]

 

 

Assumer la responsabilité de ses actions

« ‘Je suis propriétaire de mes actions (kamma), héritier de mes actions, né de mes actions, apparenté à mes actions, et j’ai mes actions pour arbitre. Quoi que je fasse, en bien ou en mal, j’en hériterai’…

« [C’est un fait sur lequel] on devrait souvent réfléchir, qu’on soit une femme ou un homme, laïc ou ordonné…

« Or donc, à partir de quelle suite de raisonnement devrait-on souvent réfléchir… que ‘Je suis le propriétaire de mes actions (kamma), héritier de mes actions, né de mes actions, apparenté à mes actions, et j’ai mes actions pour arbitre. Quoi que je fasse, en bien ou en mal, serai-je l’héritier de cela’? Il y a des êtres qui se conduisent mal de corps… en paroles… et en esprit. Mais quand ils réfléchissent souvent sur ce fait, cette mauvaise conduite de corps, de paroles, et d’esprit sera soit entièrement abandonnée ou affaiblie…

« Un disciple des nobles personnes considère ce qui suit: ‘Je ne suis pas le seul qui soit propriétaire de mes actions, héritier de mes actions, né de mes actions, apparenté à mes actions, et qui ait mes actions pour arbitre; qui — quoi que je fasse, en bien ou en mal, serai l’héritier de cela. Dans la mesure où il y a des êtres — passés et futurs, disparaissant et réapparaissant — tous ces êtres sont le propriétaire de leurs actions, héritiers de leurs actions, né de leurs actions, apparentés par leurs actions, et vivent en dépendance de leurs actions. Quoi qu’ils fassent, en bien ou en mal, de cela ils seront les héritiers.’ Lorsqu’il ou elle réfléchit souvent à ceci, les [facteurs de la] voie prennent naissance. Il ou elle s’en tient à cette voie, la développe, la cultive. Comme il ou elle s’en tient à cette voie, la développe et la cultive, les chaînes sont abandonnées, les obsessions détruites. »

AN 5.57 [Upajjhatthana Sutta]

Il faut connaître et comprendre le kamma

‘Le kamma devrait être connu. La cause conditionnelle du kamma devrait être connue. La diversité dans le kamma devrait être connue. Le résultat du kamma devrait être connu. La cessation du kamma devrait être connue. Le chemin menant à la cessation du kamma devrait être connu.’ Ainsi a-t-il été dit. En référence à quoi cela a-t-il été dit?

L’intention, je vous le dis, est le kamma. C’est à partir d’une intention qu’une personne crée du kamma en rapport au corps, à la parole, et à l’intellect.

Et quelle est la cause conditionnelle du kamma? Le contact est la cause conditionnelle du kamma.

Et qu’est-ce que la diversité dans le kamma? Il y a le kamma menant en enfer, lekamma menant à la matrice animale, le kamma menant au monde des petas, lekamma menant au monde des humains, le kamma menant aux mondes des devas. Voici ce qu’on appelle la diversité dans le kamma.

Et qu’est-ce que le résultat du kamma? Le résultat du kamma est de trois types, je vous le dis: dans cette vie, dans la vie suivante, dans une vie ultérieure. Voici ce qu’on appelle le résultat du kamma.

Et qu’est-ce que la cessation du kamma? C’est par la cessation du contact qu’on a la cessation du kamma. Et c’est simplement ce noble octuple sentier – diṭṭhis correctes, intention correcte, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte, concentration correcte – qui constitue le chemin menant à la cessation du kamma.

Lorsqu’un disciple des êtres nobles connaît le kamma de cette manière, la cause conditionnelle du kamma de cette manière, la diversité du kamma de cette manière, le résultat du kamma de cette manière, la cessation du kamma de cette manière, et le chemin menant à la cessation du kamma de cette manière, il connaît alors cettebrahmacariya pénétrante comme étant la cessation du kamma.

‘Le kamma devrait être connu. La cause conditionnelle du kamma devrait être connue. La diversité dans le kamma devrait être connue. Le résultat du kamma devrait être connu. La cessation du kamma devrait être connue. Le chemin menant à la cessation du kamma devrait être connu.’ Ainsi a-t-il été dit, et voici ce en référence à quoi cela a été dit.

AN 6.63 [Nibbedhika Sutta]

 

Réfléchir à ses propres actions (Le Bouddha enseigne à son jeune fils)

 

[Le Bouddha:] « Comment interprètes-tu ceci, Rahula: A quoi sert un miroir? »

[Rahula:] « A la réflexion, monsieur. »

[Le Bouddha:] « De la même manière, Rahula, actes corporels, actes verbaux, et actes mentaux doivent être accomplis après mûre réflexion.

« Chaque fois que tu veux accomplir un acte corporel, tu dois y réfléchir: ‘Cet acte corporel que je veux accomplir — pourrait-il conduire à ma propre affliction, à l’affliction d’autres que moi, ou aux deux? S’agit-il d’un acte corporel maladroit, aux conséquences pénibles, aux résultats douloureux?’ Si, après réflexion, tu sais qu’il pourrait conduire à ta propre affliction, à l’affliction d’autres que toi, ou aux deux; que ce serait un acte corporel maladroit aux conséquences pénibles, aux résultats douloureux, alors il est absolument inapproprié que tu fasses tout acte corporel de cette sorte. Mais si après réflexion tu sais qu’il ne pourrait pas causer d’affliction… ce serait be une action corporelle adroite aux heureuses conséquences, aux heureux résultats, alors il est approprié que tu fasses tout acte corporel de cette sorte.

« Pendant que tu accomplis un acte corporel, tu dois y réfléchir: ‘Cet acte corporel que je suis en train de faire — mène-t-il à ma propre affliction, à l’affliction d’autres que moi, ou aux deux? S’agit-il d’un acte corporel maladroit, aux conséquences pénibles, aux résultats douloureux?’ Si, après réflexion, tu sais qu’il mène à ta propre affliction, à l’affliction d’autres que toi, ou les deux… tu dois y renoncer. Mais si après réflexion tu sais qu’il n’est pas… tu peux continuer au faire.

« Ayant accompli un acte corporel, tu dois y réfléchir… Si, après réflexion, tu sais qu’il a mené à ta propre affliction, à l’affliction d’autres que toi, ou aux deux; que c’était un acte corporel maladroit aux conséquences pénibles, aux résultats douloureux, alors tu devrais le confesser, le révéler, le dévoiler au Maître ou à un compagnon bien informé dans la vie sainte. L’ayant confessé… tu devrais faire preuve de modération à l’avenir. Mais si après réflexion tu sais qu’il n’a pas conduit à l’affliction… que c’était une action corporelle adroite aux heureuses conséquences, aux heureux résultats, alors tu devrais demeurer mentalement frais et joyeux, t’entraînant jour et nuit aux qualités mentales adroites.

…[de façon similaire pour les actes verbaux et mentaux]…

« Rahula, tous les brahmanes et contemplatifs au cours du passé qui ont purifié leurs actes corporels, leurs actes verbaux, et leurs actes mentaux, l’ont fait après mûre réflexion sur leurs actes corporels, leurs actes verbaux, et leurs actes mentaux précisément de cette manière.

« Tous les brahmanes et contemplatifs au cours du futur… Tous les brahmanes et contemplatifs at present who purify leurs actes corporels, leurs actes verbaux, et leurs actes mentaux, do it après mûre réflexion sur leurs actes corporels, leurs actes verbaux, et leurs actes mentaux précisément de cette manière.

« Subséquemment, Rahula, tu devrais t’entraîner: ‘Je purifierai mes actes corporels après mûre réflexion. Je purifierai mes actes verbaux après mûre réflexion. Je purifierai mes actes mentaux après mûre réflexion.’ Ainsi devrais-tu t’entraîner. »
MN 61 [Ambalatthikârâhulovâda Sutta]

 

Cinq choses agréables à gagner en agissant adroitement

 

– Il y a cinq choses, maître de maison, qui sont désirées, agréables, plaisantes, et difficiles à obtenir dans le monde. Quelles sont ces cinq?

Avoir une longue vie est une chose désirée, agréable, plaisante, et difficile à obtenir dans le monde. La beauté est désirée, agréable, plaisante, et difficile à obtenir dans le monde. Le bonheur est désiré, agréable, plaisant, et difficile à obtenir dans le monde. Avoir un bon statut social est une chose désirée, agréable, plaisante, et difficile à obtenir dans le monde. Renaître dans un monde céleste est désiré, agréable, plaisant, et difficile à obtenir dans le monde.

Maintenant, je te le dis, ces cinq choses ne peuvent s’obtenir au moyen de prières ou de souhaits. Si elles devaient s’obtenir au moyen de prières ou de souhaits, qui ici en manquerait?

Il n’est pas convenable qu’un noble disciple qui désire une longue vie prie pour l’obtenir ni qu’il se plaise à le faire. Au contraire, le noble disciple qui désire une longue vie devrait suivre le sentier de pratique qui conduit à une longue vie. Ce faisant, il obtiendra une longue vie, soit humaine soit deva.

Le plus noble kamma de tous: la fin du kamma

 

« Bikkhus, ces quatre types de kamma ont été directement réalisés, vérifiés, et par moi. Quels quatre? Il y a le kamma qui est sombre avec un sombre résultat. Il y a le kamma qui est clair avec un clair résultat. Il y a le kamma qui est sombre et clair avec un résultat sombre et clair. Il y a le kamma qui n’est ni sombre ni clair avec un résultat ni sombre ni clair, qui mène à l’achèvement du kamma.

« Et qu’est-ce que le kamma qui est sombre avec un sombre résultat? Il y a le cas où une certaine personne construit une préjudiciable construction corporelle, construit une préjudiciable construction verbale, construit une préjudiciable construction mentale. S’étant construit une préjudiciable construction corporelle, s’étant construit une préjudiciable construction verbale, s’étant construit une préjudiciable construction mentale, il revient en un monde préjudiciable. En resurgissant en un monde préjudiciable, il est ainsi touché par des contacts préjudiciables. Touché par des contacts préjudiciables, il fait l’expérience de sentiments qui sont exclusivement douloureux, comme ceux des êtres en enfer. C’est ce qu’on appelle le kamma qui est sombre avec un sombre résultat.

« Et qu’est-ce que le kamma qui est clair avec un clair résultat? Il y a le cas où une certaine personne construit une non-préjudiciable construction corporelle … une non-préjudiciable construction verbale … une non-préjudiciable construction mentale … Il revient en un monde non-préjudiciable… Il est ainsi touché par des contacts non-préjudiciables… Il fait l’expérience de sentiments qui sont exclusivement plaisants, comme ceux des Devas Toujours-radieux. C’est ce qu’on appelle le kamma qui est clair avec un clair résultat.

« Et qu’est-ce que le kamma qui est sombre et clair avec un résultat sombre et clair? Il y a le cas où une certaine personne construit une construction corporelle qui est préjudiciable et non-préjudiciable … une construction verbale qui est préjudiciable et non-préjudiciable … une construction mentale qui est préjudiciable et non-préjudiciable … Il revient en un monde préjudiciable et non-préjudiciable … Il est ainsi touché par des contacts préjudiciables et non-préjudiciables … Il fait l’expérience de sentiments préjudiciables et non-préjudiciables, de plaisir mêlé à la douleur, comme ceux des êtres humains, de quelques devas, et de quelques uns des êtres des domaines inférieurs. C’est ce qu’on appelle le kamma qui est sombre et clair avec un résultat sombre et clair.

« Et qu’est-ce que le kamma qui est ni sombre ni clair avec un résultat ni sombre ni clair, qui mène à l’achèvement du kamma? vue correcte, détermination correcte, parole correcte, action correcte, moyens d’existence corrects, effort correct, attention correcte, concentration correcte. C’est ce qu’on appelle le kamma qui est ni sombre ni clair avec ni sombre ni un clair résultat, qui mène à l’achèvement du kamma. »

AN 4.235 [Ariyamagga Sutta]